Documentaire / Grèce

QUAND LES TOMATES RENCONTRENT WAGNER

Elias, petit village d’agriculteurs du centre de la Grèce se meurt. Face à cette situation, deux cousins font équipe avec les grand-mères du village pour planter les graines de tomates qu’elles perpétuent depuis des siècles. La musique de Wagner les accompagne pour encourager les tomates à pousser. Ils parviennent à exporter aux quatre coins du monde des petits pots contenant des recettes à base de ces tomates biologiques. À la fois drôle et douce amère, cette chronique nous rappelle l’importance de se réinventer en temps de crise et le pouvoir des relations humaines.

Berlinale 2019
Visions du réel 2019
Festival international des programmes audiovisuels – Biarritz 2019
Festival Filmer le Travail 2020

ANNÉE
RÉALISATION
SCENARIO
AVEC
FICHE TECHNIQUE
DATE DE SORTIE

2019

Marianna ECONOMOU

Marianna ECONOMOU

1h13 – Couleur – Dolby Digital 5.1

NOTE DE LA RÉALISATRICE

« En Grèce, comme dans de nombreuses régions du monde, les petites communautés agricoles luttent pour leur survie du fait de la crise de l’agriculture et de la pression des marchés internationaux. J’ai voulu explorer la situation critique des productions locales à petite échelle et les efforts des villageois pour subvenir à leurs besoins. Lorsque j’ai visité Elias, ce village mourant de 30 habitants en Grèce centrale et que j’ai rencontré Alexandros et son équipe, il est immédiatement apparu que leur attitude particulière face à la vie et leur façon inhabituelle de faire les avaient aidés à réaliser des choses extraordinaires. J’ai été très intriguée par leur originalité et leur humour. Dans leur vie quotidienne isolée et rude, ils avaient trouvé la force de s’ouvrir au monde extérieur et d’affronter les grands marchés alimentaires internationaux avec leurs produits à base de tomates faits maison. Pour moi, c’était une histoire de courage et de vision, où le réel et le surréel se confondent et où la culture de la terre rencontre la poésie.

 

Marianna Economou

À PROPOS DE MARIANNA ECONOMOU

Marianna Economou est réalisatrice grecque de films documentaires. Elle a étudié l’anthropologie, le photojournalisme et la production de films à Londres. Elle réalise des séries documentaires pour la télévision grecque. D’autre part, elle réalise avec des coproductions européennes des films documentaires de création. Ses films ont participé à de nombreux festivals internationaux. Elle a reçu des prix pour : “L’École”, “Ma place dans la danse”, “Svp ecoutez moi”, “Les cloches”, “Fils et miracles”, “Douze voisins”, “Manger par amour”, et “La plus grande course”, également nominé aux European Film Academy Awards 2016. “Quand les tomates rencontrent Wagner” a fait partie de la sélection de la Grèce pour les Oscars 2020. Marianna Economou est également présidente de l’Association des documentaristes grecs.

TOMATES, CRISE ET COOPÉRATIVES

Tous ceux qui aiment la Grèce savent que les tomates sont à la base d’un plat national connu sous le nom, pour les touristes, de « salade grecque » mais appelée aussi par les Grecs Horiatiki (koriatiki), salade paysanne. Plat campagnard, mélange de légumes, produits locaux, accompagné d’une tranche de Feta, le fameux fromage de brebis, cette salade est au menu de presque tous les restaurants grecs. La production de tomates concerne surtout le centre et le sud de la Grèce. La documentariste filme cette aventure de culture stimulée par la musique (sujet du film) mais aussi un monde qui semble loin d’Athènes et qui pourtant, existe hors du bruit médiatique. Pays de petites exploitations, la Grèce garde une des plus fortes populations actives agricoles de l’Union Européenne. Ces petites propriétés de quelques hectares ont résisté à la crise qui a frappé le pays. La solution des coopératives pour maintenir une activité et la convivialité de la société traditionnelle grecque est un des moyens de résister à cette crise qui a, maintenant, dix ans. On retrouve à une centaine de kilomètres au nord de la région décrite par Marianna Economou, une coopérative de femmes spécialisée dans les plats cuisinés qu’elles vendent dans le nord de l’Europe : Les Muses de Pieria de Katerini. Une des plus fameuses coopératives de résistance à la crise est connue sous le nom de VIOME (BIOME), usine occupée de Thessalonique qui a inspiré le film « Prochain arrêt : Utopia » de Apostolos Karakaris. De la tomate en musique au voyage à Bruxelles, le film rappelle à tous l’existence d’une Grèce rurale et productive. Sera-t-elle une alternative pour les jeunes grecs qui ne veulent pas s’exiler ?

ILS ONT AIMÉ...

“Au premier abord, la question, très sérieusement posée par les protagonistes du film, interpelle le spectateur : pour favoriser leur croissance, est-il préférable de leur faire écouter du Beethoven, du Wagner, du Jul, du BTS ou de la musique traditionnelle grecque ? Et les images de nos maraîchers, chercheurs autodidactes en agronomie musicale, déployant des kilomètres de câbles à travers champs pour raccorder des enceintes qui cracheront parmi les plants des décibels de symphonies cuivrées ou de rebetiko, plante d’emblée le décor d’un documentaire d’autant plus joyeux et poétique qu’il est ancré dans une réalité aride et caillouteuse : l’histoire d’un petit village isolé, abandonné par sa population, qui finirait de mourir doucement dans l’indifférence générale si une poignée d’hurluberlus (pas tant que ça en fait) ne s’était voué corps et âme à la défense d’une certaine variété de tomates, unique au monde — variété héritée, ce n’est pas rien, des voyages de Christophe Colomb. Quand les tomates rencontrent Wagner est un conte, une fable qui parle de relocalisation de l’économie, de semences naturelles, de commerce équitable, d’agriculture biologique et de commerce international, mais pour une fois sans se poser en donneur de leçons : avec un sourire et une fraîcheur extraordinaires qui donnent envie, toutes affaires cessantes, de s’expatrier à Elias pour rencontrer cette belle humanité”. Arnaud Clappier (directeur du cinéma Utopia à Montpellier).

 

“Quand les tomates rencontrent Wagner est une comédie douce-amère pleinement ancrée dans notre époque. C’est une histoire moderne de redynamisation rurale, de réinvention du vivre ensemble et d’exploration de la globalisation à sa propre échelle. « Comment changer le monde sans révolution ? » est une des questions qui se pose au début du film… Pourquoi pas avec quelques pots de sauces tomates et un peu de musique classique “. Madeline Robert (programmatrice de Docmonde pour les Etats généraux du film documentaire de Lussas).

 

“Poétique et plein d’humour, le film nous permet de partager le rêve de ces deux hommes et de ces femmes : changer le monde en ces temps de crise et nous donne envie de goûter ces tomates… en écoutant Wagner ou un air traditionnel grec ! “. Annie Gava (Journal Zibeline).

LISTE TECHNIQUE

LISTE TECHNIQUE 

Réalisation et scénario : Marianna ECONOMOU
Production : STEFI&LYNX et ANEMON
Image : Marianna ECONOMOU, Argyris TSEPELIKAS, Dimitris KORDELAS
Montage : Evgenia PAPAGEORGIOU
Son : Aris KAFENTZIS, Yiannis ANTIPAS et Marianna ECONOMOU

CE QU'EN DIT LA PRESSE

A VENIR…